Confusion possible : Agaric champêtre et Agaric jaunissant




Confusion possible : Agaric champêtre et Agaric jaunissant.

Armand Boireau 5 rue Louis Blanc 79000 Niort

Basidiomycètes. Agaricales. Agaricaceae

Agaricus campestris L. (Agaric champêtre, Rosé des prés)

(JPG)

Aux premières pluies d’automne dans les prés non pollués par les produits chimiques et autres dérivés pour faciliter la pousse de l’herbe, les rosés font leur apparition. Ils sont très convoités dans notre département des Deux-Sèvres.

Chapeau blanc pur, parfois grisonnant, 4 à 10 cm de diamètre. Il est d’abord globuleux puis convexe plan, parfois couvert des petites mèches blanches.

Lamelles fines et très serrées, rose pâle puis rose vif, devenant pourpre foncé et presque noir en vieillissant.

Pied blanc en forme de fuseau, plein, charnu, avec au sommet un anneau tombant fragile. Il se sépare du chapeau très facilement.

Chair blanche, qui se colore légèrement de rosâtre à l’air.

Sporée pourpre foncé, avec des spores 5-8 x 4-5 µm.

Excellent comestible.

Agaricus xanthodermus Genev. (Agaric jaunissant).

(JPG)

Il pousse dans les mêmes conditions que A. campestris, d’où la confusion possible avec celui-ci. On peut le trouver aussi dans les parcs, jardins et bois clairs.

Chapeau 10 à 15 cm de diamètre, blanc, cylindrique à sommet plat.

Lamelles très serrées, minces, roses et enfin pourpres.

Pied robuste, cylindrique, de 10 à 15 cm de hauteur, membraneux, à anneau membraneux persistant, teinté de jaune. Sa base est renflée et jaune à l’intérieur. Il suffit également de le frotter avec l’ongle pour faire ressortir la couleur jaune et une odeur d’iode.

Chair blanche, tendant à jaunir ou roussir, à odeur d’iode et saveur désagréable.

Sporée brun noirâtre, avec des spores 6 x 4 µm.

Toxique

Intoxication : syndrome résinoïdien.

Signes cliniques : gastro-entérite sévère d’apparition rapide (quelques minutes à quelques heures après l’ingestion). Troubles gastro-intestinaux violents et douloureux. Nausées, vomissements, diarrhées.

Merci à Guy Dupuy pour les photos. Voir aussi www.mycoleron.fr


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Contributions



   
 

 
 
Retroliens

 

 
 
  ° Avertissement
° Présentation
L’association
Le Massif d’Argenson
° Activités
Automne-hiver
Archives
Archives 2006/2007
Archives 2007/2008
Archives 2008/2009
Archives 2010/2011
° Bibliothèque
Liste des bulletins, ouvrages et revues.
° Bulletins SMMA
Index des bulletins SMMA
Sommaires des bulletins SMMA
Commande de bulletins.
  ° Lectures au fil du mycélium
  ° Récoltes remarquables
  ° Adhésion
° Nos partenaires
Commune de La Couarde (79)
Commune de Marigny (79)
Ré Nature Environnement
  INFORMATION DE DERNIERE MINUTE

 

 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 

 
Autres articles

Entoloma cyanulum (Lasch : Fr.) Noordel.
Entoloma ameides (Berk. & Br.) Saccardo
Entoloma nitidum Quélet
Camarophyllopsis phaeoxantha (Romagn.) Arn.
Camarophyllopsis atrovelutina (Romagn.) Argaud
Clé des genres de Bionectriaceae de France métropolitaine, Guyane et Petites Antilles françaises
Lactarius luteolus Peck
Cudoniella buissonii Grelet
Poronia erici Lohmeyer & Benkert
Daldinia caldariorum Henn
Leucoagaricus marriagei (Reid) Bon
Agaricus subrufescens Peck
Pseudombrophila hepatica (Batsch) Brumm.
Confusion possible, Clitocybe nebularis/Entoloma lividum
Deux grandes figures de la mycologie deux-sèvrienne
Plectania rhytidia (Berk.) Nannf. & Korf
Peziza vagneri J. Moravec
Peziza ostracoderma Korf
Ciborinia camelliae L.M. Kohn
Peziza badiofuscoides Donadini



[ Haut ]
 

 

 


Vous pouvez afficher les publications de SMMA Argenson sur votre site.


SMMA Argenson
 Contact | En résumé | Plan du site | Admin

Site mis en ligne avec SPIP,
Squelette GNU/GPL disponible sur bloOg